Aller au contenu

Le Traquet motteux (𝑂𝑒𝑛𝑎𝑛𝑡ℎ𝑒 𝑜𝑒𝑛𝑎𝑛𝑡ℎ𝑒)

Le Traquet motteux est un petit passereau passionnant ! 

Traquet motteux photographie par Merlicolor
Le Traquet motteux n'est pas visible partout en France !

L'étymologie des noms du Traquet motteux :

Pourquoi ce nom “motteux” ? Parce que l’oiseau aime les mottes, c’est aussi bête que cela. Plus précisément, on observe très souvent cette espèce positionnée sur de petits monticules : des rochers comme ici, des mottes de terres, de petites buttes, …

Apprendre à identifier le Traquet motteux :

En vol, on le reconnait souvent au “T” inversé dessiné sur sa queue !

apprendre à identifier le Traquet motteux
apprendre à reconnaître le Traquet motteux
distribution française du Traquet motteux
DISTRIBUTION DE L'ESPÈCE :

Le Traquet motteux est observable partout en France durant la période migratoire. Mais pendant la période de reproduction, sa distribution est localisée.

Habitats et comportement :

Chez les Traquets, le territoire de nidification se défend en couple, mais chacun s’occupe des rivaux” de son sexe. Au mâle de repousser les mâles aventuriers, à la femelle la tâche de repousser les aventurières ! Comme chez d’autres espèces d’oiseaux, la défense de ce territoire est importante, active et perceptible par tout un tas de postures et de cris contextualisés.
 
Chez cette espèce, sitôt le couple formé la femelle choisit le site de nidification pour installer le nid que les deux partenaires élaboreront ensemble ! Et ce nid peut être installé dans des endroits assez incroyables : au sol dans les chemins de fer, dans d’anciens terriers de lapins, sur les hauteurs de certaines falaises, sur les dunes, sur les côtes, sur les îles aussi bien que dans la toundra ou dans n’importe quelle friche ! Bref, ce passereau bivouaque un peu partout.
 
En France, vous aurez l’occasion de le croiser d’avril à septembre, plus facilement en montagne quand bien même on rencontre volontiers l’espèce sur le littoral atlantique et celui de la Manche. Vous pourrez aussi le croiser en halte migratoire sur l’ensemble du territoire mais il vous faudra un peu de chance !
 
Mais ce n’est pas la seule chose pour laquelle l’espèce est remarquable : rendez-vous compte, pour mieux repérer ses proies, cet oiseau est capable de voler sur place, à la manière d’un Faucon crécerelle bien que moins longtemps et à moindre distance du sol (l’élève ne dépasse pas le maître). Par ailleurs, chez cette espèce comme chez les autres Traquets, les parades nuptiales valent le détour. Au sol, le mâle saute et “danse” autour de la femelle tout en adoptant des postures particulières, mettant en évidence tout l’éventail de sa queue.
 
L’oiseau est grand consommateur de petits escargots, chenilles, coléoptères, et ne dédaigne ni les graines ni les fruits !

La migration du Traquet motteux :

Cet oiseau est un grand migrateur ! Vous avez devant vous un des plus grands migrateurs ! Le voyage a souvent lieu de nuit (mais pendant le jour parfois). A titre d’exemple, les individus nicheurs d’Alaska vont jusqu’à parcourir 15 000 Km pour rejoindre leur aire d’hivernage en Afrique ! 
 
Un point qui ne manque pas d’interpeller concerne la migration de cet oiseau : qu’elles nichent au Canada, au Groenland, en Sibérie ou en France, toutes les populations de cette espèce hivernent en Afrique. La palme revient immanquablement au Traquet motteux d’Alaska qui lui va jusqu’à traverser le détroit de Béring, l’Asie puis atteint l’Europe pour rejoindre enfin l’Afrique, une moyenne annuelle de 30 000 Km… Un véritable globe-trotter ce Traquet ! 

Comment se porte l'espèce aujourd'hui ?

Statuts UICN de conservation de l'espèce Traquet motteux en France

L’UICN a classé le Traquet motteux comme espèce “Quasi-menacée”. Les populations montagnardes et côtières s’en sortent cependant mieux que les autres. A noter que l’on observe une stabilisation des populations depuis quelques années.

Son statut au sein des différentes régions française montre la situation problématique et hétérogène de cette espèce.

L’espèce est en déclin régulier depuis 1980 en Europe.

SOURCES :
Ces articles peuvent aussi vous intéressez :

Cet articles vous plaît ?

Partagez-le !